Un réseau de mares sur le territoire du Parc naturel des Sources !

Grâce à des fonds PwDR, le Parc naturel des Sources a pu, en 2021, financer intégralement le creusement de 25 points d'eau sur le territoire de Spa et de Stoumont, dont 20 sur les 4 parcelles communales ayant déjà fait l'objet de plantations de haies et de fruitiers hautes-tiges dans le cadre de notre projet de diversification de parcelles communales.  Les 5 autres points d'eau ont été installés sur d’autres terrains, notamment au verger conservatoire de Moulin du Ruy.

 Création d'un réseau de mares
  1ers coups de pelle en septembre 2021 pour les 25 premières mares
 sur l'ensemble du territoire de Spa et de Stoumont

Quelle utilité ?

Ces travaux ont pour but d'implanter un réseau de points d’eau et de zones humides sur le territoire afin de contribuer notamment :

  • à la conservation d'espèces d'intérêt communautaire Natura 2000 ;
  • à la conservation de plusieurs espèces de la faune protégée, dont certains amphibiens, odonates, etc. ;
  • à la restauration et la conservation des zones humides et des zones d'eau stagnante.

Et ce n’est pas fini ! Les modalités administratives d’une 2ème phase du projet sont en cours. Celui-ci envisage le creusement de 20 points d'eau supplémentaires.

Sur quels terrains ?

La plupart des parcelles concernées sont propriété des communes dont la volonté est de développer le territoire dans une optique de développement durable. Généralement, ces terrains sont occupés par des agriculteurs à des fins de fauche. Afin de ne pas entraver leur travail, les mares sont creusées dans les zones les plus humides qui bénéficient d’une productivité moindre et où les machines n'ont de toute façon pas accès. La bonne implantation de ces mares implique donc un important travail de concertation afin de garantir le succès du projet. 

Certains propriétaires privés intéressés par la démarche ont également pu bénéficier de cet ambitieux projet. La seule condition ? Maintenir les aménagements sur le long terme. Ainsi, une convention est signée entre le maitre de l'ouvrage et le propriétaire/occupant afin de garantir la pérennité des travaux.

Des mares à vocation « biodiversité »

Si la création de mares apporte une plus-value en termes paysagers, la vocation "nature" doit bien entendu rester la motivation première ! Pas question, en effet, d'y introduire des poissons ou espèces végétales horticoles ou non indigènes, car ces éléments concurrencent très fortement la faune et la flore des milieux naturels.

Un projet, une multitude d’acteurs !

À côté du soutien de nos partenaires, et plus particulièrement des 2 communes du Parc que nous remercions encore une fois chaleureusement, nous avons pu compter sur le soutien financier de la Commission européenne. En effet, grâce au FEADER, "Fonds européen agricole pour le développement rural : l'Europe investit dans les zones rurales", le coût des travaux est entièrement pris en charge par l'Europe. Pour y accéder, il est nécessaire de déposer un dossier de candidature auprès de la Région wallonne qui, en tant qu’intermédiaire, le soutient si elle évalue que le projet répond à son propre PwDR (Programme wallon de Développement Rural).

En outre, pour bénéficier de ces aides, les terrains doivent être en zone Natura 2000 ou bénéficier d'un potentiel "nature". Dans ce second cas, une reconnaissance en SGIB (Site de Grand Intérêt Biologique) est nécessaire. Cela représente tout un travail de documentation supplémentaire si le site n’est pas encore reconnu. Pour cette étape, l’équipe du Parc a pu compter sur l’aide du DEMNA (Département de l’Etude du milieu naturel et agricole) du SPW.

Si ce chouette projet en faveur de notre territoire peut voir le jour, c’est donc bien grâce à la mobilisation et à l’apport de toutes les parties prenantes !  

 

Catégories / Axes
Nature & Biodiversité
Duur
En cours
Partenaire

Les communes de Spa et de Stoumont et le DEMNA (Département d'Etudes des Milieux naturels et Agricoles de la Région wallonne) pour les démarches de reconnaissance de certains sites en Sites de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Le PwDR (Programme wallon de développement rural).